Les actualités ornitho en Lorraine
< Retour        


12/02/2013 : Recensement des Grandes Aigrettes

Bonjour à tous,
Je viens de finir de compiler les résultats du dénombrement des Grandes Aigrettes de la mi-janvier par département.
Ce que je peux dire tout d'abord, c'est que ça n'a pas été de la tarte, comme on dit vulgairement.
Combiner les comptages aux dortoirs et les comptages diurnes au gagnage était une bonne idée, permettant entre autres de boucher les trous dus à la méconnaissance des dortoirs.
Le problème, c'est que toutes les données se retrouvent mêlées sur Faune-Lorraine sans possibilité de les classer immédiatement par grands ensembles naturels.
J'ai donc analysé les données par département dans un premier temps. Je le ferai par secteurs naturels dans un second temps.
Une 50e de personnes se sont mobilisées pour cette enquête et je les en remercie. Elles auront leur nom dans un rapport ultérieur plus conséquent.
La couverture régionale a été bonne, mais pas parfaite comme on pouvait s'y attendre. Par exemple, je n'ai pas eu de données pour l'ensemble "Forêt de la Reine".
De plus, étant donnée la douceur du climat, il pouvait y avoir des Grandes Aigrettes partout. L'exhaustivité n'était donc pas au programme.
Néanmoins, nous avons un bon ordre de grandeur de l'effectif hivernant dans la région.
Je donne ici les résultats départementaux bruts, sachant que ces chiffres représentent la partie basse des fourchettes d'effectifs. Je n'ai aucun moyen de déterminer le haut des fourchettes.
J'ai aussi arrondi les chiffres à la dizaine supérieure, l'imprécision globale inhérente à la méthode me le permettant.
Meurthe-et Moselle (54) : 140 ind.
Meuse (55) : 260 ind.
Moselle (57) : 320 ind.
Vosges (88) : 60 ind.
TOTAL : 780 Grandes Aigrettes
Au vu de l'ensemble des données et des trous dans la couverture, on peut fixer à 800 individus au moins, le nombre de Grandes Aigrettes présentes en Lorraine à la mi-janvier 2013. Et je ne serais pas étonné qu'on ait été proche, ou même au dessus des 900.
Ce beau résultat est à relier aux conditions climatiques favorables qui ont prévalu le week-end du comptage, et probablement aussi à une augmentation de la population européenne de l'espèce décelable à l'augmentation évidente du nombre de migrateurs automnaux.
Un des participants fait quand même remarquer que sur son secteur de comptage, il y avait moins d'oiseaux que les 2 hivers précédents. En l'absence d'un comptage annuel, je ne peux rien en dire de plus. En revanche, l'analyse des chiffres annuels des comptages "Wetlands International" pourrait éventuellement parler.
Pour mémoire, je rappelle que lors de la précédente enquête il y a 5 ans, le nombre d'hivernants avait été estimé entre 200 et 250 individus, mais avec des conditions climatiques différentes (froid et neige, plans d'eau gelés). Le score a donc plus que triplé.
Encore merci à tous les participants, et à bientôt pour de nouvelles aventures...
Jean FRANCOIS

< Retour