Les actualités ornitho en Lorraine
< Retour        


29/11/2008 : Rapport de l'AG 2008

ASSEMBLEE GENERALE 2008 : RAPPORT MORAL

L’année 2007 concernée par ce rapport moral est déjà loin derrière nous.
L’an dernier, il avait été possible de tenir l’Assemblée Générale début juillet, soit avant les grandes vacances et 6 mois
après la fin de l’exercice comptable, ce qui est un délai honnête.
Mais cette année, un événement personnel, à savoir le mariage d’une de mes filles, puis un séjour au Canada, l’ont
repoussée à l’automne. Nous tâcherons de faire mieux la prochaine fois.
Je remercie tous les membres ici présents d’avoir fait l’effort de venir aujourd’hui jusqu’à Château-Salins pour notre
AG 2008, une nouvelle fois en Moselle mais un peu moins loin que Lindre. J’imagine que cette localité un peu
excentrée peut avoir découragé certains de venir et je m’en excuse. C’est l’opportunité de salle qui a prévalu.
Je remercie Michel Hirtz pour l’organisation de cette journée ainsi que Roger Richard pour la mise à disposition de
cette salle.
Enfin, je remercie les personnes qui, ne pouvant être présentes, ont pensé à se faire représenter.
Je vais passer maintenant au rapport moral proprement dit.
Notre activité s’est poursuivie en 2007 sur un rythme soutenu, devenu habituel, et nos deux salariés n’ont pas eu le
loisir de chômer. Je sais même que Philippe a eu du mal de prendre des vacances, ce qui risque de devenir chronique.
Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, mais je le redis aujourd’hui, le COL est un partenaire incontournable en ce
qui concerne les suivis ornithologiques sur le long terme au niveau régional.
Je rappelle que c’est Philippe Malenfert qui fait vivre le COL au jour le jour. C’est lui qui fait le lien avec notre
principal commanditaire, la DIREN. Il assure le suivi ornithologique des ZPS Vallée de la Meuse, Forêt de la Reine et
de la partie lorraine de celle du Bassigny, ainsi que toute la partie administrative qui en découle, réunions, etc… J’en
reste aux grandes lignes mais si vous voulez des détails et comme Philippe est là, vous pourrez éventuellement lui
poser des questions tout à l’heure.
En reconnaissance de son engagement personnel et des responsabilités qu’il assume, le conseil d’administration l’a
nommé en début d’année 2008 Directeur du Centre Ornithologique Lorrain.
Guillaume Bouteloup a assuré le suivi de deux ZPS, celle de la Plaine du Bischwald et celle de Jarny / Mars-la-Tour. Il
était également en charge du « Programme ornithologique lorrain », conventionné avec la DIREN, qui vise à assurer
le suivi sur le long terme d’un certain nombre d’espèces patrimoniales. C’est ainsi que, lors de l’exercice 2007, il a
coordonné une enquête destinée à préciser le statut actuel du Butor étoilé, une espèce que l’on sait menacée dans
notre région. Il a rédigé le rapport final et a également signé une synthèse à paraître prochainement dans notre revue
supra-régionale Ciconia.
Dans le même cadre, il a également effectué une synthèse bibliographique concernant le Râle des genêts, a donné un
coup de main pour la protection du Busard cendré aux équipes du Jarnisy et du Centre-Meuse et enfin m’a aidé dans
mon suivi ornithologique de la ZPS Lachaussée en participant aux recensements en canoë.
Je parle de Guillaume au passé car il a décidé de ne pas prolonger son contrat avec le COL à l’issue de son CDD
d’un an qui arrivait à échéance fin 2007 et ceci pour des raisons personnelles. Je voudrais le remercier ici pour la
tâche qu’il a accomplie avec dynamisme au sein du COL.
Son départ nous a amenés à embaucher une nouvelle personne pour faire face à nos obligations et reprendre les
problématiques de Guillaume. C’est ainsi que Caroline MANGIN est arrivée au 1er février 2008, embauchée en CDD
à l’issue d’un processus de recrutement classique. Elle est déjà connue d’un certain nombre d’entre vous, en
particulier depuis la réunion PGG où elle s’était présentée, mais j’ai cru comprendre que d’autres ignoraient jusqu’à
son existence. Il est vrai que les résultats des entretiens d’embauche et l’embauche elle-même sont restés internes au
CA. De plus, la première circulaire de 2008 ne mentionnait pas cette embauche, non encore effective et il n’y en a
pas eu d’autre depuis…
Tout le monde reconnaît, et moi en premier, qu’un effort d’information est à faire au COL et qu’il faudra s’y
employer rapidement. C’est à ça qu’on perçoit bien les effets de l’absence d’un secrétaire au sein du bureau. Il nous
faut absolument pourvoir ce poste à l’avenir.
Il est vrai que ce bilan concerne en principe l’exercice 2007, mais comme l’année 2008 est déjà pour les ¾ derrière
nous, mon rôle est aussi d’envisager l’avenir.
Nos finances étant saines, Matthieu vous en parlera tout à l’heure, et les sollicitations toujours aussi fortes avec les
financements qui vont avec, la pérennisation du second poste est assurée.
Il faudrait même que nous embauchions une 3ème personne assez rapidement si nous voulons être une force de
proposition face à des besoins urgents auxquels le COL est pratiquement le seul à pouvoir répondre. Je n’en
évoquerai qu’un, à savoir la mise à jour des ZNIEFF lorraines demandée par le ministère en charge de
l’environnement avec, à la clé, un très gros travail de terrain et de concertation.
B u l l e t i n d e l i a i s o n – 3ème t r imes t re 2008
Le challenge est tel qu’il suppose l’adhésion de tous à ce projet qui cadre bien avec notre objet associatif. Ce sera à
l’ordre du jour du prochain CA.
Le COL est parfois accusé de n’être qu’un bureau d’études déguisé qui, sans être patenté, fait une concurrence
déloyale aux autres structures à but lucratif. Cette idée est fausse. L’essentiel de notre activité salariée n’entre pas
dans le domaine concurrentiel. Nous nous proposons de répondre à des besoins de la DIREN par le biais de travaux
subventionnés. Les structures capables de faire l’équivalent de ce que fait le COL dans la région n’existent
pratiquement pas. Concernant les suivis ornithologiques des ZPS qui constituent l’activité principale des salariés, et
de l’aveu même de la DIREN, le COL est à peu près le seul à respecter scrupuleusement le cahier des charges.
Reste peut-être à mieux informer de ce qu’est exactement l’activité rémunérée au COL, chose qui n’apparaît peutêtre
pas assez dans nos circulaires.
VOLET ASSOCIATIF
Site internet
Longtemps en gestation, le site internet du COL est maintenant opérationnel, même si des rubriques sont encore à
renseigner. Plutôt qu’un long discours, je vous demande de vous reporter à l’information qui en sera faite dans la
prochaine circulaire et de juger par vous-même.
Publication-Milvus
Le N° 38 de notre revue Milvus a paru au 1er trimestre 2007. Le N° 39, dont la parution était prévue à la fin de la
même année, n’est finalement sorti qu’au 1er trimestre 2008. Il concerne l’année ornithologique 2004-05.
Le numéro suivant n’est pas encore à l’ordre du jour et nous gardons donc un petit retard de publication d’environ 2
ans. Essayons d’esquisser ce que pourrait être l’avenir de notre Milvus.
Le prochain numéro va consacrer le 40ème anniversaire de la revue, initiée par Jean GLASSER en 1966. Il revêt donc
une importance particulière. Son lancement et son contenu seront à l’ordre du jour du prochain CA. Il reste encore
à rentrer des données importantes pour l’année ornithologique 2005-06, de façon à ce que les chroniques soient
complètes.
Ce 40ème numéro pourrait clore une époque.
En effet, je pense que Milvus doit se moderniser un peu. Il doit rester pour les membres la contrepartie visible de
leur investissement personnel, mais à mon avis sous une forme un peu différente. Les chroniques, par exemple, ont à
mon avis fait leur temps dans leur forme actuelle. Elles sont extrêmement répétitives et il ne me semble pas utile de
répéter les mêmes choses tous les ans. La phénologie des espèces est maintenant bien connue. Il vaut mieux
privilégier les évènements marquants, les résultats de suivis et d’enquêtes, les synthèses,… On va peut-être me
répondre que, quand on reçoit un Milvus, on commence par jeter un coup d’oeil à la chronique, ne serait-ce que pour
vérifier qu’on y a bien son nom. C’est légitime. Il faudra trouver la bonne formule.
Je vous rappelle aussi qu’un Milvus spécial « Homologation », destiné à faire le bilan de plus de 2 décennies de
fonctionnement du Comité Régional d’Homologation créé en 1984, est en préparation depuis 2004. C’est donc à
cette publication qu’il faut à mon avis donner la priorité. Le retard est maintenant tel qu’une mise à jour est devenue
nécessaire. Encore un point à l’ordre du jour du prochain CA.
Bulletin de liaison
Avec 4 circulaires pour l’année 2007, le rythme a été bon. Guillaume Bouteloup nous a été d’une aide précieuse en
assurant notamment leur mise en forme finale et leur envoi.
En revanche pour 2008, ce sera moins bien. Une seule circulaire pour le moment, la prochaine étant prévue après
cette AG seulement. Mais n’anticipons pas.
Ciconia
Je rappelle que le COL est co-éditeur de la revue d’écologie des vertébrés Ciconia et qu’à ce titre, nous nous devons
de l’alimenter. Je pense que doivent lui être destinés les résultats les plus importants de nos études ornithologiques
régionales et les écrits les plus élaborés. On peut penser à l’avenir à un équivalent lorrain des Notes d’ornithologie
alsacienne par exemple. Ce ne sont pas les sujets d’intérêt qui manquent, mais plutôt les personnes susceptibles de
les concrétiser et de rédiger. Je n’irai pas plus loin aujourd’hui et je demande simplement à chacun de faire un effort
dans ce sens.
B u l l e t i n d e l i a i s o n – 3ème t r imes t re 2008
Enquêtes et suivis
Je rappelle rapidement les classiques : les dénombrements mensuels d’oiseaux d’eau coordonnés efficacement par D.
Petit, le recensement annuel des nids de Héron cendré coordonné par J.-Y. Moitrot, l’enquête « Rapaces diurnes
nicheurs » coordonnée par M. Gaillard, le programme STOC EPS toujours coordonné fidèlement par J-L Cathala.
Les 2 premiers, qui sont de véritables institutions, ont leurs supporters et fonctionnent dans la durée, même si l’on
observe des manques et une certaine usure. Ces deux enquêtes annuelles apportent la preuve que des bénévoles
peuvent encore se mobiliser pour une action qui leur paraît justifiée et rentable sur le long terme. De plus, la
première revêt souvent un aspect convivial qui est motivant. Un grand merci à Damien pour son travail de
centralisation et pour le travail de synthèse qu’il a entamé discrètement à partir des données accumulées depuis de
nombreuses années. Ce travail, le premier du genre pour la région, nous donnera une image de l’hivernage des
oiseaux d’eau en Lorraine.
Le suivi de la nidification du Héron cendré mériterait lui aussi un travail de synthèse. Cela fait des décennies que nous
suivons cette espèce et l’analyse de la masse des données accumulées montrerait certainement des choses
intéressantes. Je remercie Jean-Yves Moitrot de son investissement toujours renouvelé dans ce domaine.
L’enquête rapaces, soumise à un tirage aléatoire annuel des carrés suivis, oblige à une remise en question tous les
ans. Je rappelle qu’un carré est suivi chaque année par département lorrain. En 2007, ce sont J.-M. Balland, E.
Belleville, J.-L. Cathala et R. Lécaille qui les ont pris en charge. Merci à eux. Et merci à Matthieu Gaillard qui assure la
coordination régionale.
Cette année encore, une quinzaine de volontaires ont participé au STOC EPS. Ce programme de "Suivi Temporel
des Oiseaux Communs par Echantillonnage Ponctuel Simple", qui a pour objet de suivre sur le long terme les
populations d'oiseaux communs, est coordonné en Lorraine par J-L Cathala. Merci à lui, ainsi qu’à tous les bénévoles
qui s’investissent chaque année dans ce suivi.
Le COL a aussi lancé en 2007 une enquête « Butor étoilé » qui avait pour but de documenter le statut actuel de
l’espèce dans la région car nous la savons menacée. C’est Guillaume qui l’a pilotée dans le cadre du Programme
Ornithologique Lorrain pour le compte de la DIREN comme je l’ai dit précédemment. La participation des bénévoles
est restée modeste et n’a pas permis de couvrir tous les sites historiques. Guillaume a rédigé un rapport pour la
DIREN puis un article à paraître très prochainement dans Ciconia, qui font le bilan de nos connaissances. La
conclusion principale est la quasi-disparition de l’espèce de Moselle.
Enfin, l’hiver étant par définition une saison plus calme, j’ai eu l’idée de lancer une enquête sur l’hivernage de la
Grande Aigrette dans la région, chose qui n’avait jamais été faite. Elle consistait en un comptage simultané des
hivernants à la mi-janvier, soit au coeur de l’hivernage, et en coïncidence avec le comptage des oiseaux d’eau. Là
encore, la participation a été moyenne mais l’enquête a quand même permis de quantifier cet hivernage et d’avancer
la fourchette de 200 à 250 individus, loin donc des centaines d’oiseaux stationnant au passage d’automne. Je pense en
tirer une petite note pour Ciconia.
Colloque
Il a eu lieu à Sarrebourg en 2007. Une centaine de personnes y ont pris part, dont à peu près la moitié de lorrains.
On peut noter une bonne diversité des sujets abordés qui en fait un bon cru. C’est un événement marquant de notre
vie associative dont l’audience devrait s’élargir.
Yves nous parlera tout à l’heure du colloque 2008.
Sorties
Des sorties destinées aux membres de l’association ont été programmées par M. Hirtz qui trouvait regrettable, à
juste titre, que le principe des sorties de groupe soit un peu tombé en désuétude au COL. Je tiens à le remercier
pour cette initiative, qui apparemment correspondait à une demande.
En effet ces sorties, avec une périodicité d’une par mois environ, ont eu un succès certain, à l’exception d’une sortie
dans les Vosges au printemps, annulée faute de participants.
Je pense qu’il faut continuer sur cette bonne lancée s’il se trouve des volontaires pour les prendre en charge.
Le COL doit aussi penser à la relève et peut-être profiter de ces sorties pour assurer la formation de jeunes
ornithos motivés comme il doit s’en trouver dans la région.
B u l l e t i n d e l i a i s o n – 3ème t r imes t re 2008
Réunions
Il faut reconnaître que le principe de réunions associatives régulières où l’on discute d’oiseaux est un peu en
sommeil. Les raisons en sont multiples, mais le manque de volontaires pour les prendre en charge est sûrement le
facteur déterminant. Il a manqué une volonté associative forte. Je pense qu’il faut relancer les réunions et faire un
appel aux bonnes volontés pour les remettre sur pied.
Le succès qu’a rencontré la réunion spéciale Pie-grièche grise en début d’année 2008 prouve qu’il y a vraiment une
attente de la part des membres. Il faut dire que cette réunion a bien fonctionné parce qu’elle avait tous les
ingrédients pour : un sujet d’actualité attractif et illustré, un conférencier bien connu, un projet d’enquête à la clé
avec des personnes motivées. Il aurait été étonnant qu’elle n’attire pas du monde.
On pourrait commencer par deux réunions annuelles en espérant qu’il y aura des volontaires pour les prendre en
charge et en partant du principe qu’il n’y aura pas de problème de salle.
CHR Lorraine
Le CHR continue sur sa lancée avec une remarquable constance, à laquelle notre fidèle secrétaire Robert Lécaille ne
doit pas être étranger. Je le remercie pour le travail accompli depuis un quart de siècle maintenant. Dans ce domaine
là aussi, je crois qu’il aspire à une retraite bien méritée.
Même si le CHR ne fait pas encore l’unanimité au sein de la communauté ornithologique régionale et au delà, et si
par conséquent un certain nombre de données intéressantes lui échappent encore, cette instance est devenue
incontournable aux niveaux régional et national dans la validation des données d’espèces rares.
En 2007, 63 fiches ont été examinées et 58 observations ont été validées, soit 92 % d’entre elles. Le CHR sert aussi
de relais pour les fiches nationales qu’on lui transmet.
Les données validées permettent de répondre à des problématiques nationales telles que la rédaction du rapport
annuel du Comité des Migrateurs Rares (CMR).
Le rapport annuel du CHR continuera bien sûr d’être publié dans le Milvus correspondant.
Projet d’Atlas National des Oiseaux Nicheurs
Je terminerai mon bilan avec une nouvelle perspective qui se présente à nous, je veux parler du nouveau projet
d’Atlas national des oiseaux nicheurs dont Yves Muller ici présent est l’initiateur et dont il va nous parler. Ce projet
va nécessiter une mobilisation de nos forces et de nos moyens. C’est un vrai défi pour nous et on ne peut y
échapper.
A ce propos, je voudrais vous faire part de mon inquiétude initiale devant l’ampleur de la tâche. Le COL a-t-il les
moyens humains, bénévoles, de décliner raisonnablement ce projet au niveau de la région ? Je pense qu’une
ouverture en direction des autres associations naturalistes sera nécessaire de façon à ce que les actions soient
optimisées et surtout coordonnées.
Mais je ne demande qu’à être rassuré.
Je clos mon rapport moral sur cette perspective susceptible d’être fédératrice pour l’ornithologie lorraine et vous
remercie de votre attention.
Jean François, président
B u l l e t i n d e l i a i s o n – 3ème t r imes t re 2008
ELECTION DU BUREAU
Le CA, en sa séance du 17 octobre 2008, a procédé à l’élection du bureau.
Jean FRANÇOIS est réélu à l’unanimité président du COL.
Matthieu GAILLARD est élu à l’unanimité vice-président et conserve le poste de trésorier.
Alexandre KNOCHEL est élu à l’unanimité secrétaire de l’association.
TERRAIN 2009
Lancement du programme SHOC (Suivi Hivernal des Oiseaux des Champs)
Depuis la mise en place du programme STOC EPS, la France s’est dotée d’un outil très performant pour l’évaluation
des tendances de la plupart de ses oiseaux communs nicheurs. En revanche, il apparaît clairement que nous ne
disposons que de trop peu d’informations sur le statut des oiseaux en hiver. Seuls quelques groupes comme les
oiseaux d’eau sont suivis. Aujourd’hui, les espaces agricoles, en particulier les zones de cultures, apparaissent comme
les parties du territoire où l’altération de la biodiversité est la plus importante. Pourtant, ces espaces jouent un rôle
fonctionnel fondamental dans le cycle de nombreuses espèces, en particulier lors de la période d’hivernage, en
offrant notamment d’importantes ressources alimentaires.
Le programme SHOC se veut simple et peu chronophage. Il est réalisable par un grand nombre d’ornithologues
capables d’identifier les oiseaux des champs. Deux comptages sont effectués en décembre et janvier de chaque hiver.
Chaque ornithologue choisit lui-même un secteur agricole de 10 kilomètres de côté où sont cultivées des céréales
d’hiver (blé, orges, avoine, etc.). En effet, les comptages sont effectués à partir d’un ensemble de 5 parcelles de
céréales d’hiver espacées d’un kilomètre.
Le CRBPO, en s’associant au Centre Ornithologique Rhône-Alpes Faune Sauvage, souhaite lancer ce nouveau
programme, l’objectif étant de tisser à l’échelle du territoire national un réseau fonctionnel permettant l’évaluation
des tendances démographiques des oiseaux hivernants des zones agricoles. Durant deux hivers testés en Rhône-
Alpes, plus de 80 espèces ont été contactées. Comme le STOC EPS, ce programme s’inscrit dans la durée.
Les personnes ressources sont :
* Cécile EDELIST (CRBPO)
* Sébastien BLACHE et Francis OBOUSSIER (CORA FS)
Contact mail : shoc@mnhn.fr
Vous trouverez toutes les informations, le protocole et l'inscription sur le site Vigie-Nature à l'adresse suivante :
http://www2.mnhn.fr/vigie-nature/spip.php?rubrique67
Pour l’instant, il n’est pas prévu de coordination régionale.
Atlas des oiseaux nicheurs de France
Le second atlas des oiseaux nicheurs de France a paru en 1994. Plus de 15 ans se sont donc écoulés depuis la
précédente enquête. C’est pourquoi, à l’instigation d’Yves Muller, un nouvel atlas national est prévu dont l’enquête se
déroulera sur la période 2010-2012. Le COL s’engagera bien sûr dans la démarche. Devant l’ampleur de la tâche et
pour gagner du temps, nous pourrons commencer dès 2009 à engranger des données à la faveur des suivis que nous
aurons à faire (STOC, observatoire rapaces, prospection des ZNIEFF,…). Nous vous en dirons plus quand nous
aurons plus d’informations.
Observatoire des rapaces nicheurs de France
Début 2005, la Mission FIR de la LPO et le CNRS de Chizé (Deux Sèvres) lançaient un suivi à long terme des
populations nicheuses de rapaces diurnes au niveau national. Le protocole est basé sur le suivi d'au minimum un
"carré rapaces" (tel que défini pour l'enquête de 1999-2000) par département et choisi parmi cinq carrés tirés au
sort. Tous les ans depuis l’origine, quelques bénévoles du COL prennent en charge un secteur dans chacun des
quatre départements lorrains. Cependant, en 2008, l’équipe salariée a inventorié un carré mosellan, faute de
volontaire.
B u l l e t i n d e l i a i s o n – 3ème t r imes t re 2008
Pour 2009, un nouveau tirage de carrés a été effectué. Sur les vingt carrés tirés au sort, quatre sont déjà pris en
charge par des ornithologues bénévoles. Si vous souhaitez prendre en charge un autre carré, ou simplement aider
l’un des responsables dans le suivi de son site, même pour quelques journées au cours de ce printemps, je vous invite
à prendre contact avec moi ou avec eux. Je profite de l’occasion pour remercier les personnes qui ont participé à ce
suivi en 2008 et celles qui se sont engagées pour 2009.
Matthieu GAILLARD, coordinateur régional
03 83 81 30 56
gaillard.matthieu@free.fr
Carrés attribués :
Département Localisation du carré Responsable
54 Bures (Parroy) Alain LAMBERT et J. FRANCOIS
55 Burey-la-Côte Robert LECAILLE
57 Gorze Eric BELLEVILLE
88 Bouxurulles Philippe AUBRY
Carrés non attribués :
ENQUETE PIE-GRIECHE GRISE
40 personnes ont participé ce printemps à l’enquête régionale sur la Pie-grièche grise. Merci
à elles pour leur investissement. 45 % des territoires historiquement fréquentés par l’espèce
ont ainsi pu faire l’objet d’un suivi en 2008. Les résultats sont en cours d’analyse.
Restez attentifs à l’espèce au cours de l’hiver qui vient. En effet, il est intéressant de savoir si
elle est fidèle à son territoire de reproduction au cours de la période inter-nuptiale dans
notre région. Vous pouvez faire le test en janvier-février sur un des territoires que
vous contrôlez et, par ailleurs, notez bien toutes les PGG que vous verrez au cours de
l’hiver. Enfin, merci de renvoyer vos infos au coordinateur dès la fin de l’hiver.
Coordination : Nicolas PATIER, patier@hotmail.fr (06.22.87.61.39)
Département Village proche
54 Velaine-en-Haye
54 Goviller (Vézelize)
54 Barisey-au-Plain
54 Vaxainville
55 Nettancourt
55 Brandeville
55 Avocourt
55 Bezonvaux
57 Rochonvillers
57 Cattenom
57 Puttelange-aux-Lacs
57 Gondrexange
88 Ruaux (Xertigny)
88 Thiéfosse
88 Girmont-Val-d'Ajol
88 La Voivre (Saint-Dié)
B u l l e t i n d e l i a i s o n – 3ème t r imes t re 2008
COMITE DE REDACTION MILVUS
Le président estime nécessaire une réflexion sur l’avenir de notre revue associative qui
pourrait évoluer pour être plus en adéquation avec les standards actuels et les attentes
(supposées pour l’instant en l’absence de sondage) de son public. C’est surtout la chronique,
avec son côté répétitif, qui lui semble un peu dépassée sous sa forme actuelle.
Pour mener cette réflexion, il a été décidé de créer un comité de rédaction. Celui-ci se
compose de T. Besançon, actuel rédacteur, J. François, R. Lécaille et N. Lefranc, mais peut
s’adjoindre toute personne qui aurait de bonnes idées. Merci de nous en faire part.
La priorité est actuellement à la finalisation du « Spécial homologation » qui a pris beaucoup de
retard. Une fois celui-ci terminé, nous attaquerons le Milvus 40.
APPEL DE DONNEES
Données 2005/06 : si vous faites partie des retardataires qui ne les ont pas encore communiquées, merci de le faire
rapidement aux adresses (postale ou électronique) du COL. Le prochain Milvus sera élaboré en 2009.
Données 2006/07 et 2007/08 : elles sont les bienvenues elles aussi dans les meilleurs délais car, vous le savez,
nous les exploitons pour les dossiers que nous avons évoqués ci-dessus et pour le suivi national des nicheurs rares et
menacés qui devrait s’effectuer quasiment en temps réel. Merci pour votre contribution.
Masque de saisie : je rappelle que vous pouvez saisir informatiquement vos données avec le masque de saisie qui
est à présent parfaitement opérationnel et disponible sur notre site internet. Alors, n’hésitez pas.
LES BULLETINS D’INFORMATION, UNE REGULARITE NECESSAIRE
Il a été décidé en CA de faire un effort dans la circulation de l’information au sein de l’association, tant en
volume qu’en régularité, et ce particulièrement par la voie des circulaires. Elles rendront compte bien sûr des actions
des salariés, du CA et du bureau, mais ce serait bien qu’elles soient également le reflet de vos actions. Alors n’hésitez
pas à les écrire et à nous transmettre votre contribution aux adresses du COL.
Pour l’instant, en l’absence d’un bénévole qui pourrait s’en charger, c’est Caroline Mangin, notre salariée, qui
assurera la compilation des textes et informations diverses et la mise en forme des circulaires.
SITE INTERNET DU COL
Longtemps en gestation, le site internet du COL est maintenant opérationnel et
accessible à l’adresse suivante http://www.centre-ornithologique-lorrain.com. Des
rubriques sont encore à finaliser mais d’ores et déjà l’essentiel de l’information est
disponible. Si vous avez des idées pour l’améliorer ou le compléter, n’hésitez pas à nous
en faire part. De même, si vous voulez partager des informations utiles, envoyez-les à
l’adresse du COL.
DES LOCAUX POUR NOS SALARIES
L’association Neomys possédait de la place disponible dans ses vastes locaux de Velaine-en-Haye et a accepté de
mettre une pièce à disposition des salariés du COL, ce dont nous la remercions vivement. L’aménagement
vient tout juste d’être réalisé et nous y sommes opérationnels. Sachant que nous avons des problématiques
communes avec Neomys, cette proximité physique sera un plus à tous points de vue, tout spécialement matériel.
Certaines réunions pourront également s’y tenir et un accueil des membres sera possible sous certaines conditions.
B u l l e t i n d e l i a i s o n – 3ème t r imes t re 2008
LA BIRDLINE CHANGE DE NUMERO 
Suite à des problèmes techniques récurrents et indépendants de notre volonté, nous avons dû attribuer une autre
ligne à la Birdline. Le nouveau numéro est désormais le 03 83 24 85 56. Il sera opérationnel à partir du 02
décembre.
COLLOQUE
Le 38ème colloque interrégional d’ornithologie, de mammalogie et d’herpétologie se déroulera le dimanche 07
décembre 2008, à Sélestat (salle Sainte-Barbe, rue Sainte-Barbe). L’intégralité du programme est consultable sur
le site internet du COL.
PROCHAINE REUNION
La prochaine réunion du COL aura lieu le samedi 20 décembre 2008 à 14h00 au nouveau local du COL, à la
ferme forestière de Velaine-en-Haye. Cette réunion sera ouverte, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas d’ordre du jour
précis. Le but est de se retrouver et de discuter. On évoquera probablement les évènements de 2008 et, bien sûr,
les projets pour 2009.
SORTIES ORNITHOLOGIQUES
Le COL organise prochainement deux sorties sur le terrain :
Le dimanche 21 décembre en vallée de Moselle, de Toul à Liverdun. Nous chercherons les oiseaux d’eau
hivernants. Le rendez-vous est fixé à 9h à la ferme forestière de Velaine (ex zoo de Haye).
Contact : Nicolas PATIER (06 22 87 61 39, patier@hotmail.fr ).
Le dimanche 25 janvier à l'étang de Lindre. Le rendez-vous est fixé à 9h à Lindre-Basse sur la digue de l’étang.
Les personnes intéressées peuvent contacter Michel HIRTZ (06 87 22 79 57, michel.hirtz@cg57.fr ).
B u l l e t i n d e l i a i s o n – 3ème t r imes t re 2008
B u l l e t i n d e l i a i s o n – 3ème t r imes t re 2008


< Retour