Les actualités ornitho en Lorraine
< Retour        


09/04/2009 : Précisions pour l'atlas

Bonjour à tous,

Suite à des remarques ou des questions qui ont été émises concernant le protocole ou la méthodologie de l’Atlas, vous trouverez ci-joint un petit récapitulatif des différents points qui sont apparus importants à préciser voire à corriger.

1 / Sans doute le plus important de tous. Comme certains me l’ont fait remarquer, une erreur s’est glissée dans les codifications des statuts de reproduction dans le protocole initial qui a été envoyé et qui a été modifié dans le Guide Méthodologique transmis par la suite. Il s’agit du code 3 « 03 – couple observé dans un habitat favorable durant la saison de reproduction » est un critère de nidification probable (comme indiqué dans le Guide Méthodo et non possible comme initialement mentionné dans le Protocole.

2/ Concernant l’observation d’un accouplement, critère qui n’est pas mentionné tel quel dans la liste des codes de reproduction. L’observation d’un accouplement correspond au code 5 « 05 – parades nuptiales » (nicheur probable). La notion d'accouplement est ici implicite, parce que dans ce terme est considéré qu'une parade débouche en général sur un accouplement et qu'un accouplement est toujours précédé d'une parade.

3/ Conversion des données pour les atlas ou données présentant un autre système de géoréférencement que le Lambert93 : la conversion d’un système de géoréférencement à un autre peut- être effectuée par l'intermédiaire du téléchargement gratuit sur le site de l'IGN du logiciel CIRCE. Si les données récoltées ont été uniquement saisies à la maille et non aux coordonnées, il suffira de rapporter les données des mailles au barycentre de la nouvelle maille en L93. Nous pourrons si vous le souhaitez rentrer plus en détail sur le principe et les cas de figure qui peuvent se présenter pour réaliser concrètement cette conversion.

4/ Pour les régions ou départements pour lesquels un Atlas a été réalisé et terminé récemment : le courrier de lancement de l’atlas et du protocole a été sujet à des interprétations différentes. La phrase « les données des atlas régionaux en cours ou qui se sont terminés après 2006, pourront être intégrées à cet atlas en actualisant les espèces remarquables ainsi que la répartition en cas de modification constatée » n’implique pas que pour ces atlas récents, seules les données postérieures à 2006 seront prises en compte et pas celles effectuées antérieurement. Par exemple, un atlas régional dont la période d’inventaire s’est située entre 2005 et 2009, les données récoltées pour l’ensemble de cette période (2005-2009) seront valorisées dans l’Atlas National et non seulement les données entre 2006 et 2009.

5/ Pour les régions ou départements pour lesquels un Atlas a été réalisé et terminé récemment (encore pour eux ;o)), cette première année (2009) de calage pourra être principalement mise à profit pour a) assurer la conversion des données récoltées afin qu’elles puissent être valorisées dans l’atlas national, avec toutes les composantes et manipulations techniques que cela va engendrer b) identifier et orienter les recherches que ça soit d’un point de vu géographique (maille moins prospectées que les autres) ou spécifiques (espèce moins recherchée)…

6/ Concernant la transmission de données, deux principaux cas de figure vont se présenter :
a) Pour les régions équipées d’un masque de saisie en ligne et un site Biolovision, les gestionnaires de ces sites à partir des données récoltées pourront transmettre de manière compatible et agrégées leur informations régionales ou locales afin qu’elles figurent sur le site Atlas National
b) Pour les régions (majoritaires) non équipées de système de saisi en ligne, la transmission des informations à la coordination nationale devra se faire par fichier informatique. La nature de ces fichiers (Fichiers Excel, extraits de base Access...) ne posera pas de problème pour être intégrés dans le module de cartographie et le site atlas national. L'important est que les informations recherchées soient mentionnées, et que notamment la nomenclature des carrés soit celle des fichiers cartographiques transmis afin que l'on sache à quel carré les infos se réfèrent. Donc des fichiers Excel sont suffisants et compatibles avec les modules atlas.

7) Le site Atlas National : le développeur a rencontré des incidents techniques dont un problème de capacité du serveur informatique. Lui ayant demandé de me fixer une nouvelle date de lancement suite aux différentes sollicitations qui me parviennent, il m'a indiqué la mi-avril comme date de mise en fonction, les deux semaines qui restent étant consacrées à augmenter la capacité de son serveur car il craint qu'en l'état actuel, le nombre de connexions entraine une saturation du système.

8) Plusieurs documents axés sur des aspects pratiques de recherche, d’interprétation de certaines observations…étaient en conception et destinés à figurer sur le site atlas. Suite au retard pris par le lancement du site, je vous ferai parvenir par mail les petites lettres d’info pratique déjà réalisées.

9) Concernant la propriété des données et le partenariat entre les structures contributrices et coordinatrices de l’Atlas National, une proposition de convention vous sera prochainement envoyé afin de fixer les contours, la nature et le contenu de ce travail de coordination. Toujours est-il que les informations qui alimenteront le site Atlas demeureront la propriété des observateurs et des structures qui y contribuent et leur utilisation sera destinée uniquement au projet Atlas.

Je pense avoir fait le tour des questions qui ont été à plusieurs reprises posées.

Je reste à votre entière disposition pour toute sollicitation.

Bien cordialement

Nidal ISSA
Coordinateur National Atlas des Oiseaux Nicheurs de France Métropolitaine
Service Etude du Patrimoine Naturel
LPO/Birdlife France
Fonderies Royales, 8-10 rue Docteur Pujos, BP90263
F-17305 ROCHEFORT CEDEX
Tel : 05 46 82 12 34
courriel : nidal.issa@lpo.fr


< Retour